Les graisses saturées altèrent le sperme?

L’alimentation comportant des graisse saturées altèrent-elles la qualité du sperme? Est-ce un facteur dont il faut tenir compte pour explorer la difficulté à concevoir un enfant?

On sait que l’infertilité masculine intervient dans 40 à 60 % des cas d’infertilité dans le couple et est seule en cause dans 20 % des cas. L’alimentation joue-t-elle unrôle?

Une étude américaine a analysé, entre 2006 et 2010,  les habitudes alimentaire de 90 hommes consultant un centre de procréation médicalement assisté et la qualité de leurs spermes.

La fréquence de consommation de 131 aliments sélectionnés sur l’année précédente fut analysée et croisée avec l’analyse du sperme.

Le spermogramme normal d’un homme est au minimum de 39 millions de spermatozoïdes avec une concentration qui doit être de 15 millions de spermatozoïdes par millilitre.

Le résultat de cette enquête montrait de manière générale:

  • Un surpoids ou une obésité pour 70 % d’entre eux,
  • Une absence de tabagisme dans 67 % des cas.

pour la qualité du sperme:

  • Un sperme normal dans 41 % des cas,
  • une concentration inférieure à 20 millions par millilitre pour 12 %,
  • une mobilité inférieure à 50 % pour 53%,
  • une morphologie anormale dans 32% des cas.

L’influence des apports alimentaires en acide gras:

  • Le nombre de spermatozoïdes était diminué de 43 % et la concentration était inférieure de 38 % pour le tiers des hommes consommant le plus de graisses  par rapport à ceux qui en consommaient le moins.
  • Le nombre de spermatozoïdes était diminué de 35 % et la concentration était inférieure de 38 % pour les hommes consommant le plus de graisses saturées par rapport à ceux qui en consommaient le moins.
  • Le nombre d’anomalies des spermatozoïdes est 1,9 % moins important chez le tiers des hommes consommant le plus d’oméga3 par rapport au tiers qui en consomment le moins.

A côté de facteurs de risque de stérilité identifiés comme la consommation de toxiques tels que le tabac, le cannabis, l’alcool et l’exposition des testicules à de trop fortes chaleurs, l’apport en acides gras saturées perturbent le nombre, la concentration des spermatozoïdes et augmentent le nombre d’anomalies selon la composition en graisses saturées ou non. Cependant, ces résultats nécessitent des études de plus grande ampleur pour prouver que la composition et la quantité d’acide gras saturés dans l’alimentation sont des facteurs de stérilité à part entière.

Conclusion: bien que le taux d’acide gras saturé ne soit pas reconnu comme un facteur de risque de stérilité à part entière, il ne semble pas inopportun de minimiser la part d’acides gras saturés et d’augmenter la part d’acide gras insaturés dans la consommation alimentaires afin d’avoir des spermatozoïdes  en nombre, concentrés et de diminuer le risque d’anomalies.

 

Lien : Dietary fat and semen quality among men attending a fertility clinic. Attaman JA, Toth TL, Furtado J, Campos H, Hauser R, Chavarro JE.

0 Réponses à “Les graisses saturées altèrent le sperme?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76