• Accueil
  • > 2) Poids
  • > Les variations de prise de poids du bébé et de la maman.

Les variations de prise de poids du bébé et de la maman.

La prise de poids du bébé n’est pas régulière durant ces neuf mois de croissance et celle de la maman ne l’est pas non plus.

Ce tableau montre comment se répartit la prise de poids durant la grossesse. On voit que les réserves maternelles ( le tissu gras) constituent l’essentiel de la prise de poids en début de grossesse.


variations de prise de poids

 

Répartition du gain pondéral et son évolution en fonction de l’âge gestationnel
d’après
FREINKEL N, 1980. et d’après M. GILBERT. A. KTORZA. J. GIRARD. Obstétrique, Flammarion, 1995 : 134

En début de grossesse, la prise de poids habituellement constatée ne reflète pas le poids du fœtus.

Accroissement en poids

10ème semaine

20ème semaine

30ème semaine

40ème semaine

Fœtus (g)

15

320

1.500

3.500

Placenta et liquide amniotique (g)

40

400

1.050

1.250

Utérus et seins (g)

150

750

1.100

1.300

Sang (g)

100

500

1.100- 1.300

1.100 – 1200

Liquides interstitiels (g)

100

200-400

400-800

1.000 – 1.200

Réserves adipeuses (g)

200-300

800-1.600

2.000 – 3.500

2.000 – 4.000

TOTAL

600-700

3.000 – 4.000

7.000 – 9.000

12.000 – 12.500

 


Rappelons que le foetus puis l’embryon ne pèsent que :

- 13 g à huit semaines,

- 15 g à 10 semaines,

- 320 g à 20 semaines,

- un kilo à 25 semaines.

La prise de poids globale est pourtant plus rapide de l’ordre de 700 g à dix semaines et de 3 à 4 kg à vingt semaines.

La moitié du poids global à dix puis vingt semaines est du à l’augmentation des réserves maternelles. L’autre moitié provient de la formation du placenta, du liquide amniotique, de l’accroissement du volume utérin, des seins et de l’augmentation de la masse sanguine.

En résumé, sur les vingt premières semaines de grossesse la moitié du poids pris est représenté par la constitution des réserves maternelles. La croissance du fœtus nécessite peu d’apports caloriques et la prise de poids ne devrait pas dépasser un kilo à 12 semaines,

Si ces réserves ne sont pas constituées, les répercussions se feront à la fois sur l’organisme maternel qui puisera dans ses propres réserves de graisses et appauvrira, par exemple, le tissu osseux avec les risques ultérieurs de décalcification, de déchaussement dentaire, mais aussi sur le poids du fœtus trop faible qui pourra souffrir à la naissance d’hypoglycémie (manque de sucre), d’infections plus fréquentes, de troubles nerveux et de trouble de la minéralisation du squelette.

La constitution des réserves sous forme de tissu adipeux qui peut arrondir les hanches ne plait pas à toutes les femmes mais une fois expliquée, elle peut être admise. Elle conditionne la réussite de la croissance du fœtus durant la deuxième moitié de la grossesse. Ces rondeurs seront normalement éliminées ensuite après l’accouchement.

A l’inverse, il ne faut pas en conclure que bien manger et même trop ne peut que profiter au bébé, car si celui-ci est trop gros, il peut nécessiter une césarienne pour procéder à son extraction et présenter des déformations articulaires à la naissance.

Après 30 semaines, l’accroissement de la masse grasse diminue nettement. La prise de poids est plus régulière atteignant 1,5 à 2 kg par mois. C’est à ce moment que le fœtus grandit rapidement et grossit d’environ 20 à 25 g par jour en se servant des réserves maternelles. Celles-ci représentent environ 3,5 kg sur les 12,5 kg normalement pris pendant la grossesse. Les autres kilos pris sont dus à l’accroissement des liquides interstitiels, c’est à dire de liquides venant se loger dans des espaces situés entre les cellules. C’est ce que l’on appelle couramment la rétention d’eau. L’augmentation du volume sanguin, l’augmentation du volume des seins, ce qui est parfois douloureux, mais aussi de l’utérus qui s’accroît pour loger le fœtus et passe d’une taille de 8 cm à 32 cm de haut en fin de grossesse, l’accroissement du placenta et du liquide amniotique concourent à majorer régulièrement le poids.

Précisons que la courbe de poids ne suivra pas toujours les valeurs du tableau. Une prise de poids supérieure à la moyenne sera compensée le mois suivant.

En début de grossesse, la constitution de réserves en graisse est indispensable afin d’assurer les besoins d’une croissance rapide en fin de grossesse qui ne pourraient être satisfaits par le seul apport alimentaire.

 

 

 

4 Réponses à “Les variations de prise de poids du bébé et de la maman.”


  • Merci c’est rassurant !!! Chacun dit la sienne et je ne savais plus sur quel pied danser !!!!

  • Billet très bien écrit avec des informations intéressantes =).

  • Super article où les causes de la prise de poids sont expliquées et l’on se rend compte que notre corps fait les réserves nécessaires, ce qui, il faut le dire rassure énormément. Quand j’entends une sage femme me dire que normalement la femme enceinte ne devrait pas prendre de poids avant 5 mois de grossesse et bien me voilà rassurée, je peux manger normalement sans culpabiliser de vois mon corps changé.

  • Bjr, alors moi aussi je suis rassurée,enceinte de mon 4° ,j’ai déjà pris 10 kg à peine à mon 5°mois depuis le début et il me reste encore 4 mois!!Toute les grossesses ne sont pas pareil et on est toute différentes. Bonne continuation au site. Et Félicitation les filles!

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Le Qi Gong avec Martine Migaud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie