Les méthodes classiques de mesures du poids

Pour déterminer les besoins alimentaires de la femme enceinte, il est utile de connaître son poids et de déterminer si celui-ci est normal ou pas .

 

Quelles sont les méthodes de pesée et celles facilement utilisables :

-         La pesée sur une balance est une méthode simple et facilement reproductible par tout le monde mais qui ne tient pas compte de la corpulence.

-         Les mesures du pli cutané au niveau de l’abdomen et du bras permettent de cerner la composante grasse. Le résultat dépend beaucoup de celui qui réalise la mesure et nécessite un appareillage utilisé principalement par les professionnels de santé et de la nutrition.

-         Le périmètre abdominal au niveau de l’ombilic n’est que le reflet de la masse grasse abdominale. Sa mesure est actuellement utilisé pour estimer le risque de survenue d’une pathologie cardio-vasculaire qui augmente au-dessus de 88 cm de périmètre abdominal chez la femme.

-         La mesure par balance à impédancemétrie bio-électrique nécessite une balance spécifique dont la commercialisation devient accessible. Elle ne peut pas être utilisée en cas de grossesse car l’effet du micro-courant sur le fœtus n’est pas connu

Le principe repose sur la résistance naturelle des 75% d’eau contenus dans le tissu graisseux lors du passage d’un micro-courant alternatif. Cette méthode permet de déterminer la part de la masse grasse par rapport au reste du corps (muscles, os , intestin, etc..).

Cette méthode a ses inconvénients :

o     Elle ne tient compte que de la partie basse du corps et sous-estime une portion de tissu gras situé préférentiellement sur la partie supérieure du corps.

o     Sa reproductibilité n’est pas excellente (variabilité des résultats selon l’état d’hydratation).

-         L’indice de masse corporelle (IMC) intègre la mesure de la taille mais ne tient pas compte de la proportion de la masse grasse par rapport à la masse maigre. Cet indice est cependant le plus utilisé.

-         Le rapport du périmètre abdominal sur le pourtour des hanches est en discussion. Il permettrait un meilleur dépistage de l’obésité quelques soit la race du sujet par rapport à l’IMC.

En résumé, une bonne balance reste l’outil indispensable et le meilleur moyen de se peser.

Pour bien se peser, il est préférable de se peser sur la même balance et dans les mêmes conditions. C’est à dire le matin à jeun, dévêtue, après avoir été à la selle et vidé sa vessie.

Pour appréhender le poids idéal, on se sert actuellement de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) qui est le résultat du poids (en kilos) divisé par la taille (en mètres) au carré.

Exemple : pour une taille de 1,65 m et un poids de 60 kg, l’IMC est de :

60 : (1,65 x 1,65) = 22 kg /m²

Cet indice  n’est pas toujours évident à calculer aussi une table graphique et un tableau sont disponibles en Annexe 1 afin de déterminer votre IMC.

Mais des femmes dont la taille est de 1,50 m pour 50 kg ou 1,90 m pour 78 kg ont le même Indice de masse corporelle de 22 et un poids en rapport avec leurs tailles. Le tableau ci dessous permet, après détermination de votre IMC, de savoir si votre poids est bien en rapport avec votre taille.

0 Réponses à “Les méthodes classiques de mesures du poids”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Le Qi Gong avec Martine Migaud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie