Besoins, apports et répartitions énergétiques

Chaque portion d’aliments fournit une certaine quantité d’énergie exprimée en calorie. La notion de calorie permet de relier la quantité d’aliments nécessaires aux dépenses énergétiques dues à la croissance du fœtus et au métabolisme de la maman.

Un être vivant, du fait de son fonctionnement, dégage de la chaleur. L’unité de chaleur est la calorie qui correspond à la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de 1 gr d’eau de 14°5 à 15°5 C. Les aliments ingérés fournissent de l’énergie exprimée en kilocalorie. (1 kcal =  1000 calories)

Pour assurer la croissance du foetus et se maintenir en bonne santé, les besoins énergétiques pour une grossesse sont environ de 65 000 à 70 000 Kcal.

Les dépenses énergétiques se répartissent ainsi :

-               les besoins du fœtus et de ses annexes (placenta, etc..) nécessite environ 10 000 kcal (environ de 40 kcal/jour. C’est l’équivalent de  2 à 3 morceaux de sucre) ;

-               la constitution des réserves adipeuses représente environ 30 000 kcal (pour 3 à 4 kg de masse grasse) ;

-               le métabolisme de base est en augmentation à partir du deuxième trimestre et peut atteindre 20 % de plus en fin de grossesse, soit environ 30 000 kcal. Cela correspond  aux dépenses d’énergie pour rester en bonne santé.

Il faut, selon l’indice de masse corporelle (IMC) de départ :

-               soit maintenir les apports caloriques si l’IMC est normal durant les premiers mois de grossesse puis augmenter modérément les apports quotidiens de 150 kcal/jour environ durant le dernier trimestre de la grossesse.

-               soit, en cas d’IMC bas, augmenter les apports énergétiques d’environ 100 kcal par jour au début de la grossesse jusqu’à 200 voire 250 kcal par jour à partir du troisième trimestre en privilégiant certains nutriments essentiels au bon développement du bébé notamment :

o     Les aliments contenant une bonne concentration en fer,

o     Les légumes verts, les fromages et les fruits à forte teneur en acide folique,

o     Et tous les laitages et fromages qui contiennent l’indispensable calcium sans oublier les eaux à forte teneur en calcium.

Les besoins caloriques totaux  pour une activité physique moyenne sont évalués à :

-               2 000 kcal pendant le 1er trimestre,

-               2 100 kcal pendant le 2e trimestre,

-               2 250 kcal pendant le 3e trimestre.

La majoration des besoins énergétiques se traduit, à activité égale, par une modification du choix et de la quantités des aliments.

Afin de répondre aux besoins imposés par la croissance de l’embryon puis du fœtus, l’organisme maternel optimise l’utilisation de son potentiel d’énergie et fait des économies destinées au fœtus.

La grossesse oblige souvent à réduire ou stopper les activités professionnelles, ludiques ou sportives ce qui contribue à diminuer les dépenses énergétiques. Cette manne énergétique est selon la période stockée ou assimilée pour la croissance du fœtus.

De forte constitution, avec une surcharge graisseuse, les stocks adipeux nécessaires pour le futur bébé sont déjà constitués. Il est utile de conserver une bonne activité physique et d’adapter les apports alimentaires afin de ne pas trop augmenter le stock de graisse sans pour autant mettre le fœtus dans un état de carence.

Si le poids de départ est trop bas, la baisse de l’activité physique peut être intéressante. Cela permet de limiter les dépenses énergétiques conjointement à  une majoration des apports caloriques.

Les besoins caloriques sont  majorés en fonction de l’activité sportive et de son intensité.


0 Réponses à “Besoins, apports et répartitions énergétiques”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Le Qi Gong avec Martine Migaud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie