La toxoplasmose

    Incidence

Quelques chiffres : 50 % de la population en est atteinte, 60 à 80 % des femmes sont protégées au moment de la grossesse. 200 000 à 300 000 infections surviennent chaque année dont 5000 chez les femmes enceintes soit environ 1% des grossesses La fréquence annuelle de la toxoplasmose congénitale est de 1000 à 2000 cas par an. Dans 90% des cas, elle passe totalement inaperçue et 175  bébés en gardent des séquelles.

Cycle de contamination de l‘animal vers l’homme.

C’est une maladie transmise par un parasite, Toxoplasma gondii, dont le chat est un hôte privilégié. Ce parasite peut contaminer la terre, l’eau, les légumes et les herbivores. L’homme peut être infecté par contact direct avec les chats, mais aussi en mangeant une viande mal cuite ou des crudités mal lavées.

En France, les enquêtes montrent qu’au moins 60% des chats (plus chez les chats « chasseurs » ou sauvages que chez les chats domestiques) sont ou ont été infectés. Chez les chats, en particulier les jeunes, s’effectue la reproduction sexuée du parasite dans les cellules de la muqueuse intestinale permettant ensuite la formation puis l’émission de plusieurs millions d’oocystes (formes de kystes contaminants) dans le milieu extérieur. L’oocyste émis devient infectant après un séjour d’au moins 24 heures dans le milieu extérieur et viable plusieurs mois dans un sol humide. Ils sont en revanche détruits par la chaleur à 60 °C.

Les oocystes ingérés se dispersent dans l’organisme sous forme de kystes et se localisent principalement dans les tissus pauvres en anticorps comme le cerveau. Pendant cette phase de dispersion, la barrière placentaire peut être franchie.

Méthode de contamination

Les moyens de contracter le parasite sont divers :

-         Ingestion de viande contenant des kystes, d’eau souillée, de légumes ou fruits souillés par de la terre consommés crus ou peu cuits,

-         contact avec la litière du chat,

-         contact avec de la terre ou dans les bacs à sables souillés par des excréments de chats.

Conséquences fœtales, traitement, dépistage

La toxoplasmose, contractée au cours de la grossesse, a des conséquences graves sur le fœtus. Les risques les plus importants pour le fœtus se situent entre la 10ème et la 24ème semaine d’aménorrhée. L’atteinte est d’autant plus grave que la contamination survient durant les trois premiers mois de grossesse (lésions neurologiques, cécité, mort in utero, avortement) ; l’interruption médicale de grossesse est discutée si l’infection fœtale est de mauvais pronostic.

L’infection fait l’objet d’un traitement antibiotique selon des protocoles rigoureux nécessitant des surveillances biologiques, échographiques et une prise en charge spécifique à la naissance par une équipe médicale habilitée à traiter les bébés atteints de cette affection. En revanche, il est possible que le bébé ne présente aucun signe clinique si la contamination survient au cours du troisième trimestre. Une atteinte oculaire (choriorétinite) est souvent constatée à distance.

En début de grossesse, un test sérologique permet de connaître l’état immunitaire : des IgG positifs signifient une contamination ancienne et une absence de risque.  En cas de test sérologique négatif, une surveillance biologique mensuelle sera effectuée jusqu’à un mois après l’accouchement afin de dépister une infection tardive et de traiter le bébé.

Les femmes enceintes, qui ne sont pas immunisées, doivent prendre quelques mesures de précaution, mesures qui ne sont pas connues en fin de grossesse par 29% des femmes séronégatives.

Recommandations concernant la viande.

La destruction des oocystes est possible par :

-         La congélation de la viande d’épaisseur standard  à – 12 °C pendant au moins trois jours et plus encore selon l’épaisseur de la viande.

-         La cuisson « à cœur » de la viande soit une température de 67°C minimum ce qui correspond à un aspect extérieur doré voire marron, avec un centre rose très clair presque beige. Rappelons que les cuissons de types «  à point » et « saignante » correspondent respectivement à des températures de cuisson de 60 à 64 °C et de 52 à 58°C.

Recommandations concernant les légumes et les fruits.

-         La congélation des légumes ne garantit pas la destruction complète des oocystes.

-         Tous les légumes, fruits et plantes aromatiques doivent être lavés abondamment afin d’éliminer toutes traces de terre.

-         Préférer les légumes cuits aux crudités.

-         Eviter la consommation de crudités en dehors du domicile .

Recommandations générales :

-         Lavage des mains :

o       Avant et après manipulations d’aliments,

o       Avant tous les repas,

o       Après toutes manipulations de terre.

-         Nettoyage à l’eau abondante, bouillante si possible, des ustensiles et des surfaces ayant servi à la préparation du repas (grande résistance du parasite à l’eau de Javel).

-         Les chats :

o       Nourrir les chats avec de la nourriture industrielle évitant les aliments contaminés.

o       Faire nettoyer quotidiennement par une tierce personne sa litière avec rinçage à l’eau bouillante.

o       Les chats ayant toujours vécu en milieu fermé et s’alimentant avec de la nourriture industrielle ne sont pas exposés et ne sont pas contaminants.

 

 

En pratique :

La toxoplasmose  maladie parasitaire peut affecter gravement la santé du bébé. Le risque de transmission maximale se situe au troisième trimestre.

Une surveillance est impérative durant la grossesse.

Pour s’en prémunir, quelques précautions sont à observer :

Manger la viande bien cuite ;

Laver, cuire le plus possible les aliments qui ont été en contact avec la terre. Eplucher et rincer abondamment les fruits et légumes qui seront consommés crus, ainsi que les herbes aromatiques ;

Se laver les mains soigneusement après avoir touché de la viande crue, manipulé des crudités et après avoir été en contact avec un chat ou tout ce qui a pu être contaminé par ses excréments (litière…) si vous ne pouvez pas l’éviter ;

Jardiner en portant des gants et se laver les mains après toute contamination possible.

 

2 Réponses à “La toxoplasmose”


Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Le Qi Gong avec Martine Migaud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie